La musique classique : Cette musique qui nous semble si vieux jeu, si peu intéressante, qui nous semble en marge de notre époque. Cette musique qu’on traîterait bien de ringarde et que l’on associe souvent aux personnes du troisième âge vivant entre une nostalgie fade et un calme irritant.

S’accorder à ces mots témoignerait d’une certaine ignorance. Le classique, évidemment, n’est rien de tout cela. C’est un genre qui est encore d’actualité, qui permet encore à certains virtuoses de créer de nouveaux genres musicaux que nous écoutons jour après jour et qui, en plus d’être écouté par toutes les générations n’invoque certainement pas que les sentiments de nostalgie et de calme.

C’est à ce genre de stéréotypes autour de la musique classique que le club Ciné-Radio veut s’attaquer en incorporant de temps à autres dans nos émissions quelques morceaux de grands compositeurs. Mais pour redonner à cette musique la place d’honneur qui lui revient, nous avons organisé un petit concert de musique classique grâce à  l’OTJ , l’orchestre tunisiens des jeunes.

Nous avons eu ainsi droit à un cocktail divers et varié de plusieurs compositions de différents formats.

Entre coordination piano et violon , harmonie des cordes et voix angélique d’une jeune soprano , l’expérience nous aura évoqués plusieurs sentiments : calme et plénitude entrecoupées d’une foule sentimentale mêlant angoisse, courage, fierté et triomphe.

Bref , à travers les mouvements des sonates et des symphonies , nous avons découvert, chacun à notre manière l’épopée et les histoires qui se cachaient derrière les partitions et qui se cachaient en nous.

Ce qui aura été notable par ailleurs, fut la diversité des membres du public : entre initiés venus voir de quoi cet orchestre était capable, des jeunes qui voulaient découvrir et voulaient vivre une nouvelle expérience et de moins jeunes venus encourager l’initiative. Tout le monde avait une raison d’être présent et tous avaient fait preuve de respect pour ces futurs grands talents sur scène.

Finalement la soirée s’est achevée avec un belle surprise. La musique a commencé à se moderniser .

Personne n’oubliera la composition où l’instrument principal était une vieille machine à écrire et les quelques reprises de chansons d’anthologie en version symphonique qui ont su conquérir le public .

Cet événement restera sans doute l’un des événements les plus marquants de l’année 2017/2018 pour tous ceux qui étaient présents.
Morendo. Applauso.